La crypto-bourse Cryptopia de Nouvelle-Zélande a annoncé le piratage de son système.

La crypto-bourse Cryptopia de Nouvelle-Zélande a annoncé le piratage de son système. La nouvelle a été publiée sur Twitter suivie d’une lettre d’excuse sur la cessation de ses activités pour maintenance. Il s’agit donc du premier piratage de crypto-bourse pour 2019.

Cryptopia dans une mauvaise passe

Cryptopia est une plateforme de moyenne ampleur qui œuvre dans les échanges d’altcoins à faible capitalisation. Auparavant, sa notoriété était célébrée en 2017 suite aux énormes flux qu’elle a enregistrés mais peu de temps après, elle a été vite abandonnée.

Cryptopia a donc subi une attaque qui a entraîné de nombreuses pertes, selon sa publication. Bien qu’aucune expertise n’ait été communiquée, il semble bien que les dégâts sont conséquents, assez pour suspendre toutes les activités de dépôt et de retrait. On parlerait d’environ 11 millions de dollars en perte.

En maintenance jusqu’à l’évaluation des dégâts

Comme toutes les victimes de piratage, la plateforme a pris les dispositions nécessaires pour évaluer les pertes. Aussi, Cryptopia ne sera accessible qu’après expertise. Elle annonce :

« Cryptopia a été victime d’une brèche de sécurité qui a occasionné d’importantes pertes. Quand le Staff s’en est aperçu, la crypto-bourse a été mise en maintenance pendant que nous évaluions les dégâts. L’équipe a ensuite informé et impliqué les différentes agences gouvernementales. »
En outre, le hack de Cryptopia n’entraînera pas d’effets papillon sur l’écosystème du marché étant donné qu’il s’agit d’une plateforme à faible envergure.

Leave a Reply

Close Menu